web 2.0

Nouvelle naissance de propithèque couronné au Lemurs’ Park !

Lemurs’ Park à Antananarivo, Madagascar, a enregistré sa seconde naissance de propithèque couronné (Propithecus coronatus) le 12 juillet 2016.

Le couple reproducteur a été formé fin 2014 sur recommandation de l’EEP des propithèques couronnés. La femelle Delphi a été transférée depuis le parc Lemuria Land situé à Nosy Be vers le Lemurs’ Park, où elle a fait la connaissance du mâle Keli Be. En 2015, le couple avait déjà donné naissance à une femelle baptisée Soa.

Cette année, c’est un petit mâle qui a pointé le bout de son nez : prénommé Baboon, il est en pleine forme et fait preuve d’un grand dynamisme. Toute la famille s’entend parfaitement bien !

La nouvelle saison de reproduction vient tout juste de commencer et toute l’équipe du Lemurs’ Park espère qu’elle sera aussi fructueuse qu’en 2015 et 2016 !

Suivre les actualités du Lemurs’ Park sur sa page Facebook du Lemurs’ Park : https://www.facebook.com/LemursPark.Antananarivo/

 

Another successful breeding season for crowned sifakas at Lemurs’ Park!

Lemur’s Park in Antananarivo, Madagascar, has recorded its second birth of crowned sifaka (Propithecus coronatus) on July 12, 2016.

The breeding pair was formed in late 2014 following a recommendation from the crowned sifaka EEP. The female Delphi was transferred from Lemuria Land (Nosy Be, Madagascar) to Lemurs’ Park where she was paired with the male Keli Be. In 2015, Lemurs’ Park welcomed the birth of its first crowned sifaka: a female named Soa.

This year a new baby, a male, was born to mother Delphi and father Keli Be: Baboon is doing well and is very lively. All the family gets along very well together!

The new breeding season has now begun and all the staff at Lemurs’ Park hopes it will be as successful as 2015 and 2016!

Follow the news of Lemurs’ Park on its facebook page: https://www.facebook.com/LemursPark.Antananarivo/

2015, une année couronnée de succès pour Sifaka Conservation !

Les forêts de Madiromirafy sécurisées
L’habitat naturel de la région de Madiromirafy, situé au centre nord-ouest de Madagascar, est constitué de forêts galeries et de zones humides. Le projet Sifaka Conservation a établi une liste des espèces prioritaires à cibler au cours des actions de conservation : le propithèque couronné (Propithecus coronatus, EN), le lémur à front roux (Eulemur rufus, VU) et le pygargue de Madagascar (Haliaeetus vociferoides, CR). Le site héberge également quelques espèces d’Adansonia.

En 2015, nos réalisations incluent : l’éducation environnementale dans les écoles, une campagne de sensibilisation et la formation des populations locales à la création d’une pépinière qui sera utilisée pour le programme de plantation d’arbres début 2016. Pour maintenir la qualité de l’habitat, un comité de patrouilles locales a été mis en place pour suivre la population de propithèques et évaluer les menaces dans la région. Nous avons également accueilli un bénévole de Cotswold Wildlife Park qui a réalisé une étude des micro mammifères sur la zone. Cette année a également été marquée par l’approbation du représentant régional du Ministère de la Forêt (DREEF) concernant la mise en place du transfert de la gestion locale des forêts Mandrava. Le projet a aussi été en mesure de lancer, au niveau du Département des Aires Protégées au Ministère de la Forêt, le processus d’établissement de la nouvelle aire protégée pour la zone humide d’Ambato Boeny -Maevatanana, où les forêts restantes de Madiromirafy seront ajoutées. Les documents administratifs ont été présentés et des réunions ont été menées avec le DAPT – MEEFM. Merci à l’équipe et à tous les partenaires !

Collecte de sauvageons.

Education environnementale.

Sensibilisation.


Les populations locales des forêts d’Ankirihitra s’impliquent dans la conservation !

Les activités de conservation mises en œuvre dans les forêts d’Ankirihitra ont été couronnées de succès en 2015. Le projet Sifaka Conservation a mis en œuvre un inventaire complet des lémuriens et des autres espèces de faune dans la région. Le suivi à long terme de la population de propithèques et des menaces a été effectué par un comité de patrouilles locales, au sein de quatre blocs de forêt : Basaka-Iabohazo, Isaonjo, Bekanika-Antafiabe et les forêts d’Ampototra-Androtra. Les espèces prioritaires de lémuriens dans la région sont : le propithèque couronné (Propithecus coronatus, EN), le lémur mongoz (Eulemur mongoz, CR) et le lémur à front roux (Eulemur rufus, VU). Sifaka Conservation souhaite maintenant étendre sa zone d’intervention aux forêts d’Andranomamy, de Maroparasy et de Sitampika (nord-ouest d’Ankirihatra) où plusieurs expéditions et des études sont en cours. Un comité local pour le transfert de la gestion de certaines parties des forêts d’Ankirihitra a été établi et le processus est en cours avec la représentation Boeny du Ministère des Forêts – DREEMF. Une collaboration avec IMPACT Madagascar a été instaurée pour promouvoir le développement communautaire ainsi que la conservation de la biodiversité grâce à l’amélioration des moyens de subsistance des populations locales. En 2015, grâce à la consultation et à l’engagement communautaires, le projet a également lancé le processus d’établissement de nouvelles zones protégées pour les forêts quasi primaires de la zone d’Ankirihitra, avec le Ministère de la Forêt (DAPT – MEEMF).

L’équipe de Sifaka Conservation-GERP avec les guides d’Ankirihitra.

Réunion pour le déclenchement du processus de transfert de gestion.

Suivi des lémuriens par les guides patrouilleurs

Nous avons besoin de plus d’aide pour les forêts de Mahajeby !
Tout au long de 2015, Sifaka Conservation a continué les activités de conservation des lémuriens et de leurs habitats dans les 4 fragments de forêt de la région de Mahajeby, y compris Ambararata, Befanorina, Androtra I et II Androtra. Ces forêts comptent parmi les dernières de la région de Bongolava qui abrite le propithèque couronné. Traversé par la rivière Kiranomena et comptant de nombreux lacs et étangs tout autour, le site de Mahajeby joue également un rôle essentiel dans la rétention d’eau ; la pêche artisanale offre une importante source de revenus potentiels pour les ménages.

Une étude régulière de la population de propithèque couronné a été entreprise par l’équipe de conservation afin de mettre à jour les données sur les espèces. Les guides locaux effectuent des patrouilles hebdomadaires dans les forêts, suivant les lémuriens et leurs habitats. Nous continuons à travailler avec ces guides pour renforcer leurs capacités et les aider à mener à bien leur mission. Un comité local de conservation a été établi et met désormais en œuvre des activités de conservation en collaboration avec Sifaka Conservation. Sifaka Conservation a lancé le processus visant à établir une combinaison de zones protégées susceptibles d’être incluses dans le système des aires protégées. Le comité de gestion local gérera les zones tampons pour une utilisation durable. Une visite conjointe du coordinateur du Programme Européen d’Elevage et des représentants de la DREEF Bongolava a été réalisée afin de montrer la situation sur le terrain.

Relevé des coupes d’arbre identifiées dans la forêt par un biologiste de Sifaka Conservation.

Visite du coordinateur de l’EEP et du représentant de la DREEF Bongolava à Mahajeby.

Les guides à Mahajeby avec un membre de l’équipe de Sifaka Conservation.

 

Aider les populations locales à Dabolava pour la conservation des ressources naturelles !
Au cours de l’année 2015, les activités de conservation ciblant les propithèques couronnés de Dabolava se sont poursuivies. L’objectif de ces activités était de surveiller les groupes de propithèques et de restaurer leur habitat, tout en développant des activités génératrices de revenus au sein de la population locale. Actuellement, trois groupes de propithèques couronnés vivent dans la forêt d’Amboloando.

Concernant la restauration de l’habitat, en 2015, dix hectares ont été reboisés grâce à une campagne massive de sensibilisation menée dans cinq villages. Des campagnes de reboisement et de sensibilisation ont été organisées en collaboration avec la municipalité de Dabolava et la communauté locale afin de lui permettre de s’investir dans la protection et la restauration des ressources naturelles existantes. Des patrouilles sont menées quotidiennement par six guides, qui contribuent également à la restauration et à l’entretien de la pépinière. Le projet a produit plus de 14.000 plants représentant dix espèces différentes et prêts pour le reboisement en 2016. Le projet a également encouragé la production locale de fours économes en carburant (réalisée en collaboration avec l’association AroVelona), et la pratique de la culture de légumes, pour contribuer à améliorer le niveau de vie des communautés. La distribution et la vente des fours économes en carburant ont démarré en mars 2015 ; plus de 100 fours ont été produits et sont en vente dans tout le marché local.

Communauté locale pendant la journée de plantation.

Production de fours économes.

Fours économes en vente.

Culture maraichère à Dabolava.

 

Madiromirafy forests are now secured!

The natural habitat of Madiromirafy area, located in the central northwest of Madagascar, consists of wetlands and gallery forests. The Sifaka Conservation project established a list of priority fauna species to target in the conservation activities. These species are the crowned sifaka (Propithecus coronatus, EN), the red fronted lemur (Eulemur rufus, VU), and the Madagascar fish eagle (Haliaeetus vociferoides, CR). The site also harbors some species of Adansonia.

In 2015, our achievements include environmental education in schools, a campaign awareness programme, and training local people in creating a tree nursery that will be used for the tree planting programme at the beginning of 2016. To maintain the habitat quality, a committee of local patrols has been established to monitor the sifaka population and the threats in the area. We also hosted a volunteer from Cotswold Wildlife Park to work on micro-mammals survey in the area. This year was also highlighted by the approval of the Regional representative of the Ministry of Forest (DREEF) for the establishment of local management transfer of the Mandrava forests. And the project was able to initiate, at the level of the Protect Area Department at the Ministry of Forest, the process of establishing the New Protected Area for the Ambato-Boeny –Maevatanana Wetlands, where the remaining forests of Madiromirafy will be added to it. The administrative documents were submitted and meetings have been conducted with the DAPT – MEEFM. Thanks to the team and to all the partners!

Collecting plants.

Environmental education.

Outreach.

 

Local people at Ankirihitra forests are committed to conservation!
The conservation activities implemented in Ankirihitra forests were successful in 2015. The Sifaka Conservation project implemented a full inventory of lemurs and other fauna species in the area. Long-term monitoring of the sifaka population and threats was also conducted by a trained local patrol committee, within four forest blocks: Basaka-Iabohazo, Isaonjo, Bekanika-Antafiabe and Ampototra-Androtra forests. The priority lemur species in the area are the crowned sifaka (Propithecus coronatus, EN), mongoose lemur (Eulemur mongoz, CR) and red-fronted brown lemur (Eulemur rufus, VU). The Sifaka Conservation project is now extending the area of intervention to Andranomamy, Maroparasy and Sitampika forests (northwestern of Ankirihatra) where more expeditions and surveys are underway. A local committee for the management transfer of some parts of Ankirihitra forests was established and the process is ongoing with the Boeny Representation of the Forest Ministry – DREEMF. Collaboration with IMPACT Madagascar was established to promote community development as well as biodiversity conservation through livelihood improvement of local people. In 2015, through the community consultation and commitment, the project also initiated the process of establishing New Protected Areas for quasi-pristine forests in Ankirihitra zone, with the Ministry of Forest (DAPT – MEEMF).

Sifaka Conservation-GERP team with Ankirihitra local guides.

Community consultation for management transfer and New Protected Area establishment.

Local patrols working in the forest.


We need more help for Mahajeby forests!

Throughout 2015, the Sifaka Conservation project has continued activities to conserve lemurs and their habitats in four forest fragments in the Mahajeby area, including : Ambararata, Befanorina, Androtra I and Androtra II. These forests are some of the last remaining in the Bongolava region which harbour crowned sifaka. The passage of the Kiranomena river through these forests, and due to many lakes and ponds which surround them, the Mahajeby site also plays a vital role in water retention; artisanal fisheries offering important potential revenue for households.

A regular survey of the crowned sifaka population has been undertaken by the conservation team in order to update the data on the species. Local guides conduct weekly patrols within the forests, monitoring the lemurs and their habitats. We continue to work with these guides to build their capacity and help them to carry out their roles. The local-based conservation committee has been established and is now implementing the conservation activities in collaboration with the Sifaka Conservation Project. The sifaka Conservation Project has initiated the process to establish a combination of protected zones to be included within the Protected Area system. The local management committee will manage the buffer zones for a sustainable use. A joint visit by the European Endangered species Programme and representatives from the DREEF Bongolava was conducted so as to demonstrate the situation on the ground.

Tree cuts identified in the forest by a biologist of Sifaka Conservation.

The guides in Mahajeby with a member of the Sifaka Conservation Team.

Visit of the EEP coordinator and the representative of Bongolava DREEF.

Empowering local people in Dabolava, for natural resources conservation!

During 2015, conservation activities targeting Dabolava’s crowned sifaka were well implemented. The focus of these activities was to monitor Propithecus groups and restore their habitat, whilst developing income generating activities within the local population. Currently, three groups of crowned sifaka live in Amboloando forest.

With regards to habitat restoration, in 2015, ten hectares has been reforested through massive campaign awareness programme carried out in five villages. Reforestation and awareness campaigns were implemented in collaboration with the municipality of Dabolava and the local community; with the aim to empower local population in protecting and restoring existing natural resources. Patrol activities are conducted daily by six patrol guides, who also contribute to the restoration and maintenance of the tree nursery. The project has produced more than 14,000 seedlings/saplings, representing ten different species, ready for the reforestation in 2016. The project also promoted local production of fuel-efficient stoves (conducted in collaboration with AroVelona Association), and the practice of vegetable growing, to contribute to improving the living standards of the communities. The distribution and sale of fuel-efficient stoves took place since March 2015; more than 100 stoves were produced and were on sale throughout the local market.

Local committee during the tree planting day.

Producing fuel efficient stove.

Fuel efficient stoves on sale.

Permaculture in Dabolava.

 

 

 

Les propiphèques de Mahajeby

En mars dernier, Delphine Roullet, coordinatrice de l’EEP des propithèques couronnés, accompagnée d’un soigneur du Parc Zoologique de Paris et d’un soigneur du zoo de la Citadelle de Besançon, s’est rendue à Mahajeby dans le cadre du programme de conservation de l’espèce en métapopulation. Mahajeby est en effet l’un des 7 sites prioritaires inclus dans le programme. Il abrite plus d’une soixantaine d’individus répartis en 4 groupes distincts et constitue de fait une zone de conservation extrêmement importante pour les propithèques couronnés. Il a également été identifié comme site potentiel pour une nouvelle translocation d’une quinzaine d’individus sauvages issus de la forêt d’Ambohitromby qui est fortement dégradée à cause de l’exploitation du bois.

Malgré les fortes pluies intervenues au cours des semaines précédentes et qui ont rendu le terrain particulièrement boueux et difficile d’accès, l’équipe a pu visiter l’un des 4 fragments de forêt découverts en 2010 et inclus dans Sifaka Conservation depuis 2011.

La forêt d’Ambararata abrite  4 groupes et un total de 21 individus, celle de Befanorina 1 groupe de 3 individus et les fragments d’Androtra I & II une cinquantaine d’individus observés en 2012 au cours d’une mission de terrain. Trois guides sont chargés depuis 2011 de suivre les groupes de propithèques trois fois par semaine (sauf en saison des pluies). Les fragments de forêts sont isolés les uns des autres et les coupes de bois y sont régulières et nombreuses.

Depuis  la visite de Delphine Roullet, une trentaine d’individus supplémentaires répartis en plusieurs groupes ont été découverts.

Le site de Mahajeby, qui a été financé cette année par les zoos de Mulhouse et de Besançon, nécessite un financement urgent afin de développer les activités de suivi et de sensibilisation sur place, qui permettront de protéger durablement les propithèques encore présents.

Ci-dessous les photos de la mission et des images exceptionnelles des propithèques couronnés observés sur place.

en route vers Mahajeby © D. Roullet

en route vers Mahajeby © D. Roullet

en route vers Mahajeby © D. Roullet

en route vers Mahajeby © D. Roullet

arrivée au village de Mahajeby © D. Roullet

accueil chaleureux au village © D. Roullet

départ pour la forêt d’Ambararata © D. Roullet

trajet en pirogue pour rejoindre la forêt © D. Roullet

trajet en pirogue pour rejoindre la forêt © D. Roullet

dans la forêt © D. Roullet

dans la forêt © D. Roullet

dans la forêt © D. Roullet

pique-nique en forêt © D. Roullet

propithèques couronnés © D. Roullet

propithèque couronné © D. Roullet

propithèques couronnés © D. Roullet

The Sifaka of Mahajeby

In March 2015, Delphine Roullet, EEP coordinator of the crowned sifaka, went to Mahajeby with a keeper from Paris Zoo and a keeper from Besançon Zoo in the framework of the crowned sifaka metapopulation conservation program. Mahajeby is indeed one of the 7 priority sites included in the program. More than 60 individuals divided in 4 distinct groups live in the area which is extremely important for the conservation of the species. Mahajeby has also been identified as a potential site for a new translocation of fifteen sifakas living in Ambihitromby forest which is heavily degraded by logging.

Despite the heavy rains of the previous weeks that made the road very muddy and difficult to travel, the team was able to visit one of the four forest fragments discovered in 2010 and included in Sifaka Conservation since 2011.

Ambararata forest hosts 4 groups and a total of 21 individuals, that of Befanorina one group of 3 individuals and the fragments of Androtra I&II about fifty cronwed sifakas observed in 2012 during a field mission. Three guides are in charge of monitoring the groups 3 times a week since 2011 (except during the rainy season). The forest fragments are isolated from each other and logging is regular and important.

Since the visit of Delphine Roullet, 30 additional sifakas divided into several groups were found.

The Mahajeby site, which was funded this year by Mulhouse and Besançon Zoos, requires urgent funding to develop monitoring and awareness activities that will durably protect the sifakas still living on site.

Below some pictures of the visit and exceptional footage of the sifakas of Mahajeby.

travelling to Mahajeby © D. Roullet

travelling to Mahajeby © D. Roullet

travelling to Mahajeby © D. Roullet

travelling to Mahajeby © D. Roullet

arrival in Mahajeby © D. Roullet

warm welcome to the team © D. Roullet

on their way to Ambararata forest © D. Roullet

travelling in a dug-out canoe © D. Roullet

travelling in a dug-out canoe © D. Roullet

in the forest © D. Roullet

in the forest © D. Roullet

in the forest © D. Roullet

picnic in the forest © D. Roullet

sifakas © D. Roullet

sifaka © D. Roullet

sifakas © D. Roullet


Des nouvelles de Youssou, Tahina et Bafan

Malgré la présence de nombreux visiteurs au sein du parc, la fin de l’été a été très calme pour Youssou. Il a continué à faire la sieste à l’abri du public indiscret avec son ami Ma le lémur catta.
Le moment le plus passionnant de la journée de Youssou est de loin l’arrivée du feuillage quotidien. Le parc de Cotswolds a la chance d’être en mesure d’offrir une grande variété de végétaux différents pour les lémuriens. Youssou apprécie particulièrement le saule des chèvres.

 

Contrairement à Youssou, Bafana et Tahina ont connu un début de mois d’août beaucoup plus agité !
Tahina a en effet développé un gonflement sur le côté droit de son nez qui s’est aggravé au fil des jours. Le vétérinaire est donc intervenu et a découvert qu’une épine s’était introduite sous sa peau, provoquant une infection. Le vétérinaire a nettoyé la zone infectée et le nez  de Tahina a repris son aspect normal.

 

News from Youssou, Tahina  and Bafana

August has been very uneventful for Youssou. The Park has been very busy due to the school summer holidays but that doesn’t faze Youssou. He happily takes a nap out of the way of prying public with his good friend Ma (the ring-tailed lemur).

By far the best and most exciting part of Youssou’s day is the arrival of the daily browse. We are lucky here at the Cotswolds to be able to offer a wide variety of different browse for the lemurs to forage on and Youssou particularly enjoys goat willow. 

 

Compared to Youssou’s quiet month, Bafana & Tahina started the month with a little bit of drama!

Tahina had developed a swelling to the right side of her nose which continued to worsen over a few days. We decided to take her in to see the vet, who discovered she had a tiny thorn embedded under her skin. This had caused the nose to swell with puss. The vet removed all the puss from the infected area and after a good clean, the nose was back to normal! Tahina is now back to her beautiful self.

Un été tranquille pour les propithèques de Cotswold !

Cet été les visiteurs sont venus en nombre visiter le parc de Cotswold. L’enclos des lémuriens de Madagascar a rencontré un vif succès et Youssou compte parmi les animaux les plus populaires du parc, peut-être parce qu’il est toujours en train de prendre le soleil lorsque la météo le permet.

Youssou

Même si Youssou adore le soleil, juillet a parfois été très chaud avec une température pouvant atteindre les 26° certains jours. Youssou a donc souvent fait la sieste à l’ombre.

Youssou

L’été fut plutôt calme pour Bafana et Tahina qui ont profité des températures élevées et ont souvent été vus en train de se reposer à l’endroit le plus ensoleillé de leur enclos.

Tahina profitant du frais lors d’une soirée agréable.

Nous avons également eu la joie d’observer des parades amoureuses, chacun des deux individus montrant beaucoup d’intérêt pour son partenaire. Aucun accouplement n’a pour l’instant été observé mais il est toujours intéressant d’observer ce type de comportement. En espérant que cela débouche sur quelque chose !

Bafana et Tahina au frais dans leur bâtiment pendant une chaude journée d’été.

Bafana et Tahina, inséparables comme toujours.


Cool summer for the Cotswold crowned sifakas!

July has seen the start of the summer holidays, which has brought quite a few visitors to the Park. The Madagascar enclosure is very popular and Youssou is always a big favourite among our visitors. This might be because Youssou can always be seen enjoying a spot of sunbathing (when the weather allows).

Youssou

Even though Youssou loves the sun, July has seen a few very hot days with temperatures reaching around 26ᵒC and so it can get a little much for him. Youssou will often take himself off for a snooze in the shade to get away from it all.

Youssou

It’s been a rather quiet month for Bafana and Tahina who have mostly been enjoying the warm weather and are often seen relaxing in the sunniest spot within their enclosure.

Tahina enjoying some chill time one warm pleasant evening.

We have had a bit of excitement too. We’ve observed both animals displaying mating behaviours and showing quite a bit of interest in one another. No actual mating’s have been observed but it’s still interesting to have been able to see this behaviour. Here’s hoping it may come to something.

Bafana & Tahina are enjoying a cool down in the house on a hot summers day.

They have been inseparable, as always.

La semaine des lémuriens à Cotswold en images !

Fin mai, Cotswold Wildlife Park a organisé une nouvelle semaine d’animations et de sensibilisation autour des lémuriens. Les fonds récoltés chaque année à cette occasion servent à financer deux organisations oeuvrant pour la conservation des lémuriens à Madagascar : Helpsimus qui protège les grands hapalémurs dans l’Est de Madagascar et Sifaka Conservation qui préserve les propithèques couronnés sur plusieurs zones situées au centre et nord-est de l’île.

 

 

 

Lemur week at Cotswold Wildlife Park in pictures!

At the end of May, Cotswold Wildlife Park once again organized a week of events and awareness about lemur conservation. Funds raised during this annual event help finance two organizations that work on lemur conservation in Madagascar: Helpsimus who protects greater bamboo lemurs in eastern Madagascar and Sifaka Conservation who protects crowned sifakas in several areas located in the centre and northeast of the island.

 

 

Des nouvelles des propithèques de Cotswold !

Le mois de juin a été particulièrement chaud et ensoleillé, une combinaison parfaite pour notre Yossou ! La journée de ce lémurien très décontracté est rythmée par les bains de soleil, les siestes et quelques dépenses d’énergie occasionnelles, généralement au moment de la distribution de feuillage quotidienne. On le voit souvent jouer avec nos lémurs à ventre roux mais il rejoint toujours son meilleur ami le maki catta  » Ma » quand il a besoin d’une pause.

Ma et Youssou

Les soirées ont été si agréables ces derniers temps que Yossou rechignait à rentrer dans le bâtiment pour manger, trop tenté par le soleil. Mais difficile de résister aux feuilles d’acacia qui ont vite fini par l’amener à se précipiter à l’intérieur.

Youssou

Tahina est un propithèque bruyant et plein d’énergie. En tant que dominante, elle s’assure toujours d’obtenir en premier la nourriture et se fait un plaisir de chasser Bafana s’il convoite quelque chose qu’elle veut. Elle conduit les activités quotidiennes, loyalement suivie par Bafana. Nous les observons souvent en train de chahuter, la prise favorite de Tahina consistant à taper Bafana sur la tête (généralement quand il est occupé à autre chose).

Bafana et Tahina

Bafana aime se prélasser au soleil tandis Tahina préfère l’arrivée de l’acacia.

Tahina se régalant d’acacia !

Nous continuons d’habituer Tahina à la cage d’entraînement en vue d’une prochaine naissance qui pourrait requérir notre intervention pour des soins au bébé. Elle se sent très bien dans la cage (surtout grâce aux noix de pécan) dans laquelle elle reste tranquillement assise pendant 10 minutes ou davantage sans problème.

Tahina dans la cage d’entraînement

 

Par Natalie Horner, soigneuse, Cotswold wildlife Park.

 

Cotswold sifakas update!

June has seen many warm and sunny days, which for Yossou, is the perfect combination. For a laid back Lemur such as Youssou the day mainly involves sunbathing, sleeping and the occasional burst of energy (usually when the daily browse arrives). He can often be seen with our Red-Bellied Lemurs enjoying some playful wrestling but will always return to his best friend Ma the Ring-Tailed Lemur when he requires some downtime.

Ma and Youssou

Because the evenings have been so lovely, Youssou has been reluctant to come inside for food as the sunshine has proven too tempting. That’s nothing a bit of Acacia can’t fix however, which quickly sees him rushing through the cat flap.

Youssou

Tahina is a boisterous and energetic individual. She is definitely the boss, always ensuring she gets first pickings of all food items and will happily chase off Bafana should he eye up something she wants. She will take the lead in daily activities to which Bafana loyally follows suit. The pair can often be seen play fighting and wrestling with one another and Tahina’s signature move is to kick Bafana in the head (usually while he’s minding his own business).

Bafana and Tahina

Bafana is quite happy resting is the sun whereas Tahina’s favourite time of day is when the Acacia arrives.

Tahina enjoying acacia!

Tahina and I are continuing with our box training in the event of her giving birth and requiring any help with infant care. She feels very comfortable in the box (mainly thanks to the pecans and walnuts) and will happily sit quietly for 10 minutes or so with no fuss.

Tahina in the training box

 

By Natalie Horner, keeper, Cotswold wildlife Park.

Ça bouge chez les propithèques de Mulhouse !

Mulhouse, qui hébergeait 2 mâles propithèques couronnés depuis 2012, a envoyé l’un d’entre eux au zoo de Besançon (Eridan, 18 ans) et a reçu en échange Daholo (6 ans). Daholo doit être rejoint par Poppy, une femelle née en 2013 à Belfast. L’EEP souhaite ainsi constituer un nouveau couple reproducteur au sein du programme et Mulhouse repassera donc en situation de reproduction avec ses propithèques couronnés très bientôt !

Eridan, parti au zoo de Besançon

Le second mâle propithèque de Mulhouse, Manao (8 ans) sera envoyé d’ici fin 2015 au zoo d’Heidelberg qui rejoindra ainsi le programme d’élevage.

Manao à Mulhouse

 

Things are moving for crowned sifakas in Mulhouse Zoo!

Mulhouse Zoo, who housed 2 males crowned sifakas since 2012 has sent one of them to Besançon Zoo (Eridan, 18 y.o) and received in return Daholo (6 y.o.). Daholo should be joined shortly by Poppy, a female born in Belfast in 2013. By this move, the EEP wants to establish a new breeding pair within the program. Mulhouse Zoo will get back into breeding situation for the sifakas very soon!

Eridan, sent to Besançon zoo

By the end of 2015, the second male named Manao (8 y.o.) will be sent to Heidelberg Zoo in Germany who will then become a new member of the crowned sifaka EEP.

Manao still in Mulhouse

Le Parc Zoologique de Paris fête les lémuriens !

Le Parc Zoologique de Paris a célébré la Journée Mondiale des Lémuriens en organisant un festival durant la semaine du 20 au 26 octobre 2014.

Les visiteurs ont pu faire connaissance avec les différentes espèces de lémuriens présentées au Parc Zoologique de Paris grâce à de multiples animations encadrées par l’équipe pédagogique du zoo et Delphine Roullet, coordinatrice de l’EEP des propithèques couronnés, de celui des grands hapalémurs, des lémurs varis roux et des lémurs varis à ceinture blanche.

Des visites guidées, des nourrissages et des enrichissements, des points rencontre avec les soigneurs, un stand d’information et d’activités ludiques (masques, coloriages…) ainsi que des conférences sur le programme Sifaka Conservation ont ponctué la semaine du festival et ont attiré de nombreux visiteurs. Le film d’Elodie Fertil sur la translocation des propithèques couronnés sauvages a également été diffusé. Un orchestre malgache a clôturé l’évènement dimanche après-midi par un concert animé et très apprécié par le public présent.

A l’issue de cette première édition du Festival des lémuriens, qui a rencontré un beau succès, le Parc Zoologique de Paris a souhaité verser un nouveau fond de 3800 euros qui servira à financer l’installation d’un camp de base permettant au GERP d’effectuer son travail de suivi à Ankirihitra, l’un des 7 sites du programme Sifaka Conservation notamment financé par le zoo depuis cette année et qui abrite de nombreuses espèces de lémuriens : Propithecus coronatus, Eulemur mongoz, Eulemur rufus.

Cette première édition du festival a rencontré un beau succès, rendez-vous l’année prochaine à la même époque pour de nouvelles actions se sensibilisation en faveur de la conservation des lémuriens !

 

Paris Zoo has celebrated lemurs!

Paris Zoological Park celebrated the World Lemurs’ Day by organizing a festival during the week of October 20 to 26.

Visitors were invited to discover the different lemur species presented in Paris Zoo by attending multiple activities supervised by the education department and Delphine Roullet, EEP coordinator for the crowned sifaka, the greater bamboo lemur, the red-ruffed lemur and the white-belted ruffed lemur.

Guided tours, lemurs’ feeding and enrichment, meeting points with lemur keepers, information booth with fun and hands-on activities (masks, coloring…) and lectures about the Sifaka Conservation Program punctuated the week and attracted many visitors. Elodie Fertil’s film on the translocation of wild crowned sifakas was also broadcasted. A Malagasy band closed the event on Sunday afternoon with a highly appreciated concert. 

 

Following the festival, Paris Zoological Park decided to give additional funds (€3800) to Sifaka Conservation for building a base camp in Ankirihitra and facilitating GERP’s monitoring work. Ankirihitra is one of the 7 sites of Sifaka Conservation, is funded by Paris Zoo since this year and is home to many lemur species: Propithecus coronatus, Eulemur mongoz, Eulemur rufus.

This first edition of the lemur festival has been very successful; see you next year for new awareness activities about lemur conservation!

Le Lemurs’ Park reçoit une nouvelle femelle propithèque couronné !

Laurent Amouric, Directeur du Lemurs’ Park, Delphine Roullet, coordinatrice de l’EEP, Jérôme Catinaud, vétérinaire advisor et les employés du Lemurs’ Park.

Le 18 octobre 2014, le Lemurs’ Park, situé à quelques kilomètres d’Antananarivo, a accueilli Delphi, une femelle propithèque couronné en provenance du Lemuria Land localisé sur l’île de Nosy Be.  Delphi rejoint ainsi la population du Programme d’Elevage Européen (EEP), le Lemurs’ Park étant devenu membre du programme en 2012 après la signature d’un accord de collaboration entre le parc, le Ministère de l’Environnement et des Forêts malgache (MEF) et l’EEP. Le transfert de Delphi, qui a demandé plus d’un an de préparation, a été effectué par Laurent Amouric, Directeur du Lemurs’ Park, et Jérôme Catinaud, vétérinaire conseil du TAG Prosimiens (qui avait déjà réalisé le transfert de Lâdhy vers ce même parc en 2012).

Cette opération n’aurait pas été possible sans la collaboration internationale entre les 2 institutions malgaches Lemurs’ Park et Lemuria Land (il faut noter qu’il existe encore peu d’échanges d’animaux entre les parcs malgaches),  le Parc Zoologique de Paris, le MEF, l’EEP des propithèques couronnés, le TAG (Taxon Advisory Group) Prosimiens de l’EAZA et la SECAS (qui a financé le transport des animaux).


A l’arrivée de Delphi, son futur compagnon Kelibé était déjà dans la cage de nuit adjacente à celle de sa nouvelle compagne et a observé avec intérêt les premiers pas de celle-ci dans sa cage. Le lendemain, Kelibé, qui vit en semi-liberté dans le parc pendant la journée, s’est approché à plusieurs reprises de la cage de Delphi. Le jour suivant, les 2 cages ont été rapprochées pour que les 2 lémuriens puissent se toucher mais sans se blesser.  La mise en contact définitive a été réalisée avec succès le 24 octobre, les 2 animaux ayant passé leur première nuit ensemble !


Kelibé s’approche de la volière de Delphi.

Ce nouveau couple est porteur d’espoir pour l’EEP dont la population regroupe seulement 18 individus. Delphi et Kelibé représentent en effet 2 nouveaux fondateurs potentiels pour l’EEP (ils ne sont pas apparentés aux autres individus du programme) qui porte le projet SIFAKA CONSERVATION  depuis plusieurs années.

La prochaine saison de reproduction démarre dans quelques semaines à Madagascar, toute l’équipe croise donc les doigts en espérant une naissance prochaine… SIFAKA CONSERVATION  tient à remercier la SECAS pour son indéfectible soutien et tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce projet, en particulier Jérôme Catinaud.

A new female crowned sifaka successfully transferred to Lemurs’ Park!

Laurent Amouric, Lemurs’ Park Director, Delphine Roullet, EEP coordinator, Jérôme Catinaud, vet advisor and Lemurs’ Park staff.

On October 18th, a female crowned sifaka named Delphi was successfully transferred to Lemurs’ Park, an institution located just a few kilometres away from Antananarivo. Delphi thus joins the EEP population, Lemurs’ Park being an EEP member since 2012 after the signing of a collaboration agreement between the park, the Ministry on Environment and Forest (MEF) and the EEP. Delphi’s transfer, which required more than a year of preparation, was carried out by Laurent Amouric, Lemurs’ Park Director, and Jérôme Catinaud, vet advisor for the Prosimian TAG (who had already carried out the transfer of the female Lâdhy in 2012).

 

This operation wouldn’t have been possible without the international collaboration between the 2 malagasy institutions Lemurs’ Park et Lemuria Land (animal transfers between malagasy zoological parks are still uncommon), Paris Zoological Park, the Ministry of Environment and Forest (MEF), the crowned sifaka EEP, the EAZA Prosimian TAG and the SECAS who supported the costs of the transfer.


The male Kelibe was waiting for his new mate in a cage directly next to Delphi’s night cage and observed her with interest after she was released in her new cage. The next day, Kelibe, who ranges freely inside the park during the day, regularly came to visit Delphi. The day after, the cages were put close to each other so that the animals could have protected contact through the wire mesh. On October 24th, Delphi and Kelibe spent their first night together and the contact eventually succeeded.


Kelibe getting close to Delphi’s enclosure.

This new pair is very important for the European breeding program which only gathers 18 animals. Delphi and Kelibe are both potential new founders for the EEP (as they are not related to the other individuals) which has been supporting the SIFAKA CONSERVATION project for several years.

The next breeding season will start in a few weeks in Madagascar. The whole team keeps its fingers crossed hoping for a birth to come. SIFAKA CONSERVATION wants to thank warmly the SECAS for their continuous support and to all those who have contributed to the success of this project so far, specially Jérôme Catinaud.

Previous Entries