web 2.0

Animal

Le propithèque couronné (Propithecus coronatus)

Propithecus coronatus

Fiche d’identité

Classe : Mammifères

Ordre : Primates

Famille : Indriidae

Taille : 39 à 45 cm

Poids : de 3.5 à 4.3 kg

Longueur de la queue : 48 à 57 cm

Gestation : 5 mois 1/2

Nombre de petits : 1

Longévité : 20 ans (jusqu’à 30 ans en captivité)

Habitat : forêt sèche, mangrove

Géo : Centre et Nord-ouest de Madagascar, entre la rivière Betsiboka

au nord-est et la rivière Mahavavy au sud-ouest

Alimentation : bourgeons, fruits verts, feuilles

 

Classification

Le propithèque couronné appartient à la famille des Indriidae qui rassemble 19 espèces réparties en 3 genres (Avahi, Propithecus et Indri). C’est l’une des 9 espèces du genre Propithecus regroupant des lémuriens de grande taille caractérisés par un mode de vie diurne et, pour les 4 espèces les plus petites, par un cri d’alarme explosif semblable à un sifflement (« shi-faak »), d’où leur nom local de « sifaka ».

Morphologie

La tête noire et le corps majoritairement blanc crème (à l’exception des épaules, de la poitrine et du ventre brun roux) sont caractéristiques de l’espèce, mais il existe des variations dans la coloration du pelage, celle-ci pouvant s’étendre plus ou moins sur les bras,  le dos et l’intérieur des cuisses. Son nez en forme de bulbe le distingue facilement des autres propithèques.

Ses membres postérieurs longs et puissants lui permettent d’effectuer des sauts de plus de 10 mètres d’arbre en arbre, le corps à la verticale, sa queue lui servant de balancier. Au sol, les sifakas sont également capables de sauter en position bipède tout en maintenant leurs bras au-dessus de leur tête ou face à leur corps.

Eco-éthologie

Régime alimentaire

Le propithèque couronné est folivore. Il se nourrit de feuilles, de fruits verts et de bourgeons. Il boit peu, tirant l’eau dont il a besoin de la nourriture qu’il consomme.

Organisation sociale

Il vit en groupe de 2 à 8 individus (parfois jusqu’à 12), composé d’au moins une femelle adulte, de plusieurs mâles adultes, ainsi que de jeunes d’âges différents. C’est la femelle qui est dominante.

Mode de vie

Actif pendant la journée, il évolue principalement dans les arbres, à une vingtaine de mètres au-dessus du sol sur lequel il descend rarement. Il vit sur un territoire restreint de 1.2 à 1.5 hectare qu’il défend énergiquement et dont il marque les limites en déposant des sécrétions provenant des glandes anales pour les femelles et des glandes situées sous le cou pour les mâles.

Reproduction

La femelle donne naissance à 1 petit tous les 2 ou 3 ans après une gestation d’environ 5 mois. Il sera sevré à environ 6 mois et atteindra sa maturité sexuelle vers l’âge de 3 ans. En saison de reproduction, les mâles deviennent agressifs et leurs affrontements peuvent engendrer des blessures sérieuses.

Statut de conservation

Le propithèque couronné est classé en Annexe I de la Convention de Washington (CITES) et répertorié « en danger » sur la Liste Rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Il est principalement menacé par la destruction de son habitat. Les forêts où il réside sont brûlées pour être remplacées par des cultures vivrières et des pâturages pour le bétail, et coupées pour la production de charbon de bois. Alors qu’il est protégé par des tabous dans certaines régions de Madagascar, il est aussi chassé pour sa viande ou pour le commerce illégal des animaux de compagnie à d’autres endroits de son aire de répartition.

 

Crowned sifaka (Propithecus coronatus)

Propithecus coronatus

Fact sheet

Class: Mammalia

Order: Primates

Family: Indriidae

Length: 39-45 cm

Weight: 3.5- 4.3 kg

Tail length: 48-57 cm

Gestation: 5,5 months

Number of offspring: 1

Longevity: 20 years (up to 30 years in captivity)

Habitat: tropical dry forests and mangroves

Geographic range: northwestern Madagascar,

between the Mahavavy River to the southwest and the Betsiboka river to the northeast;

small populations also reported in the centre of Madagascar.

Food: buds, unripe fruits and mature leaves

 

Classification

The crowned sifaka belongs to the Indriidae family that contains 19 species distributed in 3 genera (Avahi, Propithecus and Indri). This is one of the 9 species of the genus Propithecus gathering large diurnal lemurs whose name « sifaka » is derived from the explosive hiss-like « shee-faak » call.

Morphology

Crowned sifakas have black head and a creamy-white coat (excepting their red-brown shoulders, upper chest and belly) but there are some differences in coloration as it may extend more or less on the arms, back and the inner thighs. Its bulbous nose readily distinguishes the crowned sifaka from all others.

Their long and powerful hind legs enables sifakas to perform jumps up to 10 m between trees, whilst keeping their body upright. They also perform bipedal leaps on the ground holding their arms above their heads or in front of their bodies.

Eco-ethology

Diet

Crowned sifakas are folivorous. They feed on leaves, unripe fruit and buds. They rarely drink as they gain the water they need from their diet and dew.

Social organization

Crowned sifakas live in groups of 2 to 8 individuals (sometimes up to 12 ind.), composed of at least one adult female, several adult males and youngsters of different ages. Females are dominant over males.

Behaviour

Crowned sifakas are diurnal lemurs mainly arboreal. On average, their territory covers 1.2 to 1.5 hectares. It is aggressively defended and marked by anal secretions (females) and neck secretions (males).

Reproduction

Females give birth to one offspring every 2 or 3 years after a 5 months gestation period. Infant is weaned at about 6 months of age. It will reach its sexual maturity at around 3 years. Males become aggressive during the breeding season and confrontations sometimes result in serious injuries.

Conservation status

The crowned sifaka is listed on Appendix I of the Convention of International Trade in Endangered Species (CITES) and classified as « Endangered » (EN) on the UICN Red List.

Habitat destruction is the main threat faced by the species. Forests where it lives are burned to provide crops and pasture for livestock and also cut for charcoal. While it is protected by « taboos » in some parts of Madagascar, it is also hunted for its meat or the illegal pet trade in other parts of its range.